CP – Double succès de la mobilisation contre la GPA : dans la rue et à l’Assemblée

Publié le

unnamed-3
Tous nés d’un homme et d’une femme

COMMUNIQUE DE PRESSE

Double succès de la mobilisation contre la GPA : dans la rue et dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale

Près de 5000 personnes ont répondu à l’appel de La Manif Pour Tous et de ses partenaires (AFC, Agence européenne des adoptés, Professionnels de l’Enfance, Maires pour l’Enfance, European Center of Law and Justice, Comité protestant évangélique pour la dignité humaine) à Paris ce soir et en région (Angers, Annecy, Bordeaux, Châlons en Champagne , Clermont-Ferrand, Cognac, Foix, Laval, Lyon, Montpellier, Nantes, Carbone, Nîmes, Orléans, Rennes, Saint-Brieuc, Toulouse…)

Plus tôt dans la journée, les tentatives de la majorité de s’opposer aux propositions de loi qui permettent (enfin !) de lutter de manière efficace contre le scandale des mères porteuses ont échouées : les motions de rejet et de renvoi en commission ont été rejetés grâce à la mobilisation de nombreux parlementaires de droite (UDI, LR, FN et non inscrits) mais aussi aussi d’un parlementaire du groupe socialiste (Anne-Yvonne Le Dain).

Après l’heure des déclarations, place aux actes ! C’est le message adressé au Premier Ministre par les parlementaires et le mouvement social qui a retrouvé ce soir le chemin des pavés à paris et en régions pour défendre les droits de la femme et de l’enfant. « Pratique intolérable de commercialisation des êtres humains et de marchandisation du corps des femmes », c’est par ces mots que Manuel Valls dénonçait avec force le scandale de la GPA (Gestation Par Autrui) il y a 18 mois, à la veille d’une mobilisation de La Manif Pour Tous. Mais depuis ce 3 octobre 2014, on attend que le Premier Ministre et son gouvernement passent à l’acte.

Grâce à la mobilisation de Valérie Boyer et Philippe Gosselin, largement soutenus par les parlementaires de l’opposition, les deux propositions de loi destinées à lutter efficacement contre la GPA seront soumises aux votes des députés mardi prochain, 21 juin. L’échec des motions de rejet traduit le malaise dans les rangs de l’actuelle majorité. « On sent bien que le gouvernement et sa majorité sont coincés entre leurs engagements à prendre les moyens nécessaires pour stopper le scandale de la GPA et la pression du lobby LGBTI (Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transsexuels et Intersexes) » déclare Ludivine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. « Faute de pouvoir compter sur une majorité parlementaire cet après-midi, le gouvernement a demandé le report du vote au mardi 21 juin. Ce jour-là, les masques vont tomber : comment voter contre ces propositions de loi qui n’ont d’autres objectifs que d’interdire la vente d’enfants sauf à cautionner activement ce commerce sordide » poursuit Ludovine de La Rochère.

« La grossesse n’est pas un business », « L’enfant n’est pas une marchandise », « « La femme n’est pas un moyen de production » : telles sont quelques unes des banderoles visibles dans le cortège parisien qui a réunit près de 5000 personnes. « Nous avons été surpris par le niveau de la mobilisation qui traduit une volonté forte des familles de faire entendre leurs voix » estime Albéric Dumont, Vice-Président de La Manif Pour Tous. « Plus que jamais, nous sommes prêts à occuper à nouveau durablement la rue » conclue-t-il.

unnamed-4

unnamed-4

unnamed-5

Contact presse : Héloïse

h.pamart@lamanifpourtous.fr

Tel +33 (0)6 81 70 76 58

www.lamanifpourtous.fr   –  twitter.com/LaManifPourTous  –  facebook.com/LaManifPourTous

La Manif Pour Tous est un mouvement spontané, populaire et divers qui s’oppose à la PMA « sans père », à la GPA (mères porteuses), à la diffusion de l’idéologie de genre tout en condamnant toute forme d’homophobie. Née en octobre 2012 pour marquer le refus du peuple français de la loi Taubira dont elle demande toujours l’abrogation (sans rétroactivité), La Manif Pour Tous rassemble un nombre immense de Français conscient que le mariage Homme-Femme et la filiation Père-Mère-Enfant sont universels et fondateurs de la société et de son avenir.