Les professionnels de la PMA se préparent à l’entrée en vigueur de la loi

Publié le

Analyse. Olivier Véran recevait, mardi 14 septembre, les professionnels de la médecine reproductive. Le ministre de la santé a précisé certains points de la loi de bioéthique.

La réforme de la procréation médicalement assistée (PMA) et son extension aux femmes célibataires ou en couple homosexuel doivent être mises en place de façon « totale et rapide ». C’est le vœu du ministre de la santé, Olivier Véran, qui recevait, mardi 14 septembre en visioconférence, les professionnels des différents centres spécialisés en médecine de la reproduction.

Au programme de la rencontre : faire le point sur les nouvelles mesures et leur application à venir. « Depuis la promulgation de la loi, le 2 août dernier, nous sommes prêts à nous mettre en ordre de marche. Manquaient encore certains détails pratiques et législatifs », précise Mikaël Agopiantz, chef de service de médecine de la reproduction au CHRU de Nancy.

1 000 demandes attendues, 3 500 déjà reçues
Alors que les décrets d’application de la loi de bioéthique n’ont pas encore été publiés (ils sont actuellement examinés par le Conseil d’État), de nombreux centres à Marseille, Toulouse ou Nantes, ont anticipé en accueillant en consultations de futures nouvelles bénéficiaires. « L’idée est d’éviter de se retrouver débordés par le flot des demandes, le jour J », explique Mikaël Agopiantz.

Lire la suite sur le site de La Croix