Réaction de La Manif Pour Tous à la présentation du projet de réforme des retraites

Publié le

Gouvernement et majorité ne cessent d’asséner que l’avenir du système des retraites est un choix entre la hausse des cotisations, la baisse des pensions et l’allongement de la durée de cotisation. C’est oublier le facteur clé de notre système : le ratio entre le nombre d’actifs et le nombre de retraités. La natalité est donc le véritable enjeu pour les retraites, et ce d’autant plus que la France connaît depuis 2015 une chute de la natalité sans précédent. Mettre ce paramètre de côté est une faute politique et le signe d’une approche idéologique. Au lieu de voir l’apport irremplaçable des familles pour la société, le gouvernement s’enferme dans une approche excluant la famille, dans la droite ligne de la politique de François Hollande. La famille est pourtant plébiscitée par les Français selon toutes les enquêtes d’opinion : encourager et soutenir les familles serait largement approuvé et c’est le seul moyen d’espérer une reprise de la natalité.

L’équilibre de notre système des retraites par répartition et la solidarité qui le fonde repose sur les cotisations des actifs. Or, ceux de demain sont les enfants d’aujourd’hui. Les familles, et en particulier les familles nombreuses (3 enfants et plus), jouent donc un rôle essentiel pour tous. Bien que le gouvernement ait annoncé une mesure pour les mères ayant une carrière interrompue, cette mesure ne va pas assez loin et devra concerner toutes les mères sans exception et s’accompagner d’une politique familiale relancée. 

« Il est urgent que le gouvernement revoie sa copie pour agir en faveur des familles afin qu’elles aient autant d’enfants qu’elles le souhaitent. La baisse du quotient familial, la fin de l’universalité des allocations familiales et les contraintes imposées sur le congé parental sous le quinquennat de François Hollande ont été aussi injustes et liberticides que lourdes de conséquences sur la natalité. A revenus égaux, la différence de traitement fiscal entre un foyer avec ou sans enfant est en train de disparaître, avec de nets effets sur la natalité. La société doit prendre en compte, dans l’intérêt de tous, les efforts des ceux qui élèvent des enfants. De même, la maternité doit être prise en compte sans aucune restriction dans la vie professionnelle et le calcul de la retraite. Sans cela, aucune réforme ne pourra suffire à assurer le financement des retraites» souligne Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. 

La Manif Pour Tous se mobilise, en particulier auprès des parlementaires, pour défendre les familles et proposer les réponses aux vrais enjeux de notre avenir commun : nos enfants et les familles.